Please return following links to the footer:
Designed by SMThemes.com, thanks to: Free WordPress themes, Thrombo and Theme.Today
Thank you for visiting 4ugeek.com
4UGEEK.COM
Geek Power
Airbus et Sigfox : un projet de couverture globale pour l’Internet des Objets
Sigfox_4ugeek_a

Airbus et Sigfox : un projet de couverture globale pour l’Internet des Objets

Airbus a fait appel à Sigfox pour développer une solution de connectivité avec des objets connectés. Il s’agit d’obtenir une couverture mondiale globale en combinant satellites et réseaux terrestres.

La division Défense and Space d’Airbus a collaboré avec la start-up toulousaine Sigfox dans le cadre du programme MUSTANG (pour « Machine-to-machine Utilisant le Satellite et le Terrestre pour des Applications de Nouvelle Génération ») développé avec Sysmeca et le LETI (CEA) de Grenoble. En substance, il s’agit d’obtenir une couverture mondiale globale avec un réseau bas débit en exploitant des satellites ainsi que des réseaux cellulaires GSM terrestres (réseau GSM de Sigfox exploitant les porteuses à 868 Hz et 902 MHz). Il deviendra ainsi possible de capter un réseau en plein milieu de l’océan ou n’importe où sur le globe. Sigfox donne l’exemple d’un conteneur perdu par un bateau au milieu de l’océan ou bien dans le désert qui pourra envoyer sa position et donc être localisé.

Airbus_Sigfox_Mustang_4ugeek

Le réseau destiné à l’Internet des Objets accueillera des terminaux capables de basculer automatiquement d’un mode à l’autre en fonction de la couverture.

Avec un financement de 8 millions de dollars, dont une partie sous forme d’aide publique provenant du PIA (Programme d’Investissements d’Avenir), programmé sur 3 ans, le projet est chapeauté par la DGE (Direction Générale des Entreprises).

La première étape du projet prévoit de développer le circuit intégré qui intégrera les terminaux bi-mode destinés à exploiter ce réseau. Puis, il s’agira d’optimiser les protocoles dédiés avant de passer à la phase de validation.

Créé en 2011, Sigfox a su devenir moteur dans l’essor de l’Internet des Objets grâce à son réseau GSM (Ultra Narrow Band). Son réseau répond aux besoins de ce domaine avec un faible coût d’exploitation et une faible consommation d’énergie. Il y a une semaine, un tour de table lui a pris de lever 100 millions de dollars.

Leave a reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>