Please return following links to the footer:
Designed by SMThemes.com, thanks to: Free WordPress themes, Thrombo and Theme.Today
Thank you for visiting 4ugeek.com
4UGEEK.COM
Geek Power
LG G3 : passage à Android 5.0 Lollipop cette semaine
LG_G3_4ugeek_a

LG G3 : passage à Android 5.0 Lollipop cette semaine

LG annonce le passage à Android 5.0 « Lollipop » dès cette semaine.

Alors que Google a rendu officiel Android 5.0 en lui associant le petit nom « Lollipop » (« sucette » en anglais) en octobre 2014, les constructeurs planchent pour adapter la nouvelle ROM stock d’Android avec leur propre surcouche.

LG annonce ainsi officiellement la mise à jour Android 5.0 pour son fleuron, le LG G3, pour cette semaine.

Le communiqué officiel de la société sud-coréenne fait état d’un déploiement qui débutera initialement en Pologne pour arriver dans les autres pays ensuite de manière progressive.

La mise à jour majeure d’Android arrivera également sur les appareils Nexus (4, 5, 7 et 10) le 12 novembre 2014. Les autres constructeurs de smartphones sont aussi à pied d’oeuvre. C’est le cas de Sony qui a annoncé le passage à Lollipop pour le Xperia S ainsi que le Xperia Z de première génération. Le HTC One M8 passera à Android 5.0 début 2015.

Reste également à savoir quand le LG G2 et la tablette G Pad auront également droit à cette nouvelle mouture d’Android.

Pour rappel…

Dévoilé en juin dernier lors de la conférence développeurs Google I/O, Android L sera finalement Android 5.0 « Lollipop ». Cette mise à jour majeure équipera les Nexus 6, 9 et Player (sous la déclinaison Android TV) puis, dans les prochaines semaines, les Nexus 4, 5, 7, 10 et les appareils en éditions Google Play.

Avec Lollipop, Google touche à son OS mobile en profondeur. En témoignent les 5 000 nouvelles API qu’il apporte aux développeurs.

Si les changements et nouveautés sont multiples, Android 5.0 s’articule autour de plusieurs points clés. Google parle notamment de « Material Design », l’expression consacrée pour introduire l’unification de l’interface quel que soit l’appareil utilisé. L’expérience utilisateur doit rester la même au passage d’un écran à un autre. « Material Design » s’apparente dès lors à une langage de conception graphique qui englobera également Chrome et les services Web. Android devient ainsi à sa manière protéiforme, comme un certain Windows 10.

Les codes graphiques qu’il introduit ne sont pas sans rappeler le flat design présent notamment sur iOS 7. Cette approche graphique unifiée viendra toutefois se heurter aux interfaces propriétaires telles que Touchwiz de Samsung.

L’autre pierre angulaire de Lollipop s’appelle « projet Voltera » et a pour vocation de préserver l’autonomie de l’appareil. Une fonctionnalité permet ainsi d’étendre l’autonomie de 90 minutes.
Lollipop, c’est aussi le chiffrement par défaut des données sur l’appareil (au grand dam, on l’imagine, du FBI). Le gestion de plusieurs comptes (déjà présente pour les tablettes avec KitKat) arrive sur les smartphones ainsi qu’un mode invité (pour tablettes et smartphones).

Une nouvelle fonction de notifications donne la possibilité d’une interaction depuis l’écran de verrouillage.

La mise à jour majeure de l’OS mobile de Google intègre par défaut (il est actuellement en option dans Android 4.4) le runtime ART en lieu et place de Dalvik (qui restera de manière optionnelle). Ce moteur d’exécution omnipotent prend aussi bien en charge les architectures ARM que x86 et même MIPS. Il supporte les environnements 32 bits et 64 bits. Mais surtout, il améliore les performances avec un rapport 4.

Android opère une mue importante, voire une mutation ou même un changement radical, diront certains. Graphique d’abord avec l’approche « Material Design » mais aussi hardware avec le runtine ART qui introduit le support des architectures 64 bits. Si la Nexus 9 ouvre la voie en la matière, le Nexus 6 reste, lui, cantonné au 32 bits. Le premier smartphone Nexus sous Android 5.0 ne bénéficie en effet pas d’un processeur 64 bits, plus d’un an après l’iPhone 5s, doté, lui, d’un CPU 64 bits (avec l’A7). Une manière également pour Google de dire qu’Android 5.0 fait sa transition vers le 64 bits, sans pour autant délaisser les configurations 32 bits.

Leave a reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>