Please return following links to the footer:
Designed by SMThemes.com, thanks to: Free WordPress themes, Thrombo and Theme.Today
Thank you for visiting 4ugeek.com
4UGEEK.COM
Geek Power
Test : Gravity Rush 2
Gravity-Rush-2_a

Test : Gravity Rush 2

Gravity Rush 2 déboule sur PlayStation 4. Faut-il se lancer à corps perdu dans ce deuxième opus de la licence signée SIE Japan Studio ? C’est avec une certaine gravité que nous donnons la réponse dans le test complet de Gravity Rush 2.

Lorsqu’il est sorti en 2012 sur PS Vita, Gravity Rush n’était pas seulement un maître-étalon des capacités techniques de la petite portable de Sony, ce fut une révélation. Le Team Siren avait en effet réussi la gageure de lancer une toute nouvelle franchise complètement rafraîchissante exploitant à merveille les capacités de la PS Vita.

En 2015, Sony l’adaptait à la PS4 au gré de la mouture Gravity Rush Remastered. Une vraie réussite, même s’il s’agissait de patienter jusqu’au lancement du second véritable volet de la license.

Exit la mouture PS Vita cette fois-ci, ce qui montre (pour ceux qui en doutaient encore) que la PS Vita n’a décidément plus les faveurs de Sony.

Bien entendu, le jeu était également attendu au tournant puisqu’on lui prêtait avant même sa sortie de logiques ambitions plus élevées, à la hauteur de la puissance de la console de salon de Sony.

Gravity-Rush-2_e

Le jeu débute dans une mine. On incarne un mineur qui va en suivre un second.

On ne tarde pas à découvrir qu’il s’agit de Kat, épaulée par son ami Syd. Une tempête gravitationnelle les met en danger, avant que Lisa ne vienne à leur rescousse.

Kate vit quasiment en esclave et a perdu ses pouvoirs anti-gravitationnels. Elle va toutefois rapidement les retrouver alors qu’elle est était partie sauver Cecie.

On retrouve le design en cell-shading. Le rendu graphique est particulièrement réussi. La direction artistique de haute volée a su parfaitement tirer profit des performances de la PlayStation 4. Si les personnages principaux sont très bien modélisés, il n’en est toutefois pas de même de la plupart des PNJ au rendu très générique et passable.

Le jeu offre une grande variété de décors.

Gravity-Rush-2_c

Quant aux cinématiques, le studio de développement a pris le parti de proposer des planches de BD. C’est plutôt réussi, même si les dialogues sont d’une grande naiveté.

Mais, l’essentiel est bien ailleurs. Il réside dans le gameplay atypique de ce jeu. Défier la gravité pour l’apprivoiser et faire du décor un élément névralgique du jeu.

On retrouve bien tout cela ici. Les développeurs l’ont même enrichi avec l’introduction de nouveaux styles de gravité. On passe de l’un à l’autre d’un simple glisser sur le pavé tactile tandis qu’un clic ramène Kat à la gravité « standard ». La gravité « Lune » rend Kat plus légère et lui permet de ce fait de réaliser d’énormes. Elle se trouve dans un état quasi permanent d’apensanteur sans avoir à taper dans sa jauge de gravité. Elle peut même donner des chips de pied téléportés.

A contrario, la gravité « Jupiter «  alourdit Kat. Elle gagne alors en puissance mais ses pouvoirs anti-gravité sont amoindris. Un coup de pied chargé lui permet de détruire tout ce qui se trouve dans un certain rayon.

A chacun de ces modes, est associée une attaque spéciale.

Cela contribue à diversifier le gameplay de Graviy Rush 2.

Gravity Rush 2 se présente comme un jeu en monde ouvert dans sa forme. On est en présence de missions principales et d’autres secondaires. On va extraire du minerai (afin d’acquérir des améliorations).

Certaines de ces missions manquent d’intérêt et de relief.

Mais, Gravity Rush 2 offre une narration assez dense avec beaucoup de phases de dialogue et des références au 1er opus.

Le jeu qui est découpé en 7 épisodes (après l’épilogue d’introduction) vous tiendra en haleine durant une quinzaine d’heures.

Notons la présence d’un mode photo et de fonctionnalités en ligne (chasse aux trésors…).

Gravity-Rush-2_b

Conclusion

Gravity Rush 2 est un jeu à l’univers vraiment séduisant. On aurait plus : pas plus de contenu mais plus d’intensité tout du long. Mais, toujours est-il qu’il procure cette incomparable sensation de pouvoir dompter la gravité. De ce côté, le plaisir est renouvelé et fait de facto de Gravity Rush une licence de très grande qualité.

4 comments to Test : Gravity Rush 2

  • PatIbulère  says:

    Vraiment génial. J’avais adoré le 1er sur PS Vita.

    Je retrouve le plaisir avec ce 2nd volet sur PS4 !

  • robzombi  says:

    Pas si convaincu que ça.

    Le jeu n’est pas mauvais mais pas assez de renouveau par rapport au 1er.

    Et dommage qu’il n’y ait pas de version Vita…

  • DandyWahrol  says:

    Un bon jeu mais les dialogues sont vraiment nuls et il y en a trop.

  • Marmotte18  says:

    On en a pour ses sous.
    Mais j’avais été plus émerveillé en découvrant le 1er. Il n’y a plus cet effet de découverte des pouvoirs, même s’il y en a de nouveaux.

Leave a reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>