Please return following links to the footer:
Designed by SMThemes.com, thanks to: Free WordPress themes, Thrombo and Theme.Today
Thank you for visiting 4ugeek.com
4UGEEK.COM
Geek Power
Test : Rodea The Sky Soldier [Wii U]
Rodea_The_Sky_Soldier_4ugeek_a

Test : Rodea The Sky Soldier [Wii U]

Après un développement quelque peu chaotique, Rodea The Sky Soldier prend son envol sur Wii U (version testée) et 3DS. Le titre mérite-t-il d’atterrir dans votre Wii U ? Réponse dans notre test.

C’est peu de dire que Rodea The Sky Soldier a connu un développement plutôt chaotique. Le jeu développé par Kadokawa Games et édité par NIS America aura mis en effet 5 années avant de sortir. Un dernier report d’un mois en octobre dernier aura fini de nous faire peur quant au résultat final.

Rappelons également que le jeu avait été initialement développé pour la Wii, avant un changement pour la Wii U (il y a également une version 3DS que nous n’avons pas testée). Pour couronner le tout, une version Wii existe bien et est livrée avec la version physique pour Wii U. Plutôt perturbant et étonnant.

Rodea The Sky Soldier nous raconte l’histoire d’un petit robot qui a la faculté de voler. Avec son design sympa, il va connaître une grande épopée.

La trame narrative repose sur deux pays. D’un côté, il y a le continent flottant dans le ciel de Garuda et de l’autre, Naga, un empire terrestre « peuplé » de machines. Quand l’énergie vient à manquer sur Naga, l’empereur n’hésite pas à se tourner vers Garuda pour mettre la main sur les gravitons, des cristaux qui abritent de l’énergie.

Mais, cela n’est pas du goût de Cecilia, la fille de l’empereur de Naga qui décide de fuir son continent accompagnée de son robot de compagnon, un certain Rodea. Cecilia ne tarde pas à être rattrapée par les sbires de l’empereur, tandis que Rodea y échappe et se voit confier le demi artefact de la clef du temps, qui est nécessaire à la victoire de Naga.

Rodea_The_Sky_Soldier_4ugeek_b

1000 années s’écoulent et c’est une jeune fille bricoleuse répondant au nom d’Ion qui retrouve Rodea en piteux état. Qu’à cela ne tienne, elle décide de le réparer. A son « réveil », le pauvre Rodea comprend rapidement que Naga entend bien repartir à l’assaut de Garuda.

Mais, il décide de venir à la rescousse de Naga, aidé en cela de la jeune Ion.

On va ainsi se rendre aux 4 coins du continent dans l’objectif de désactiver les tours chronos.

Premier constat, la Wii U n’est vraiment pas poussée dans ses derniers retranchements. Les graphismes sont décevants avec des textures pauvres. On comprend que le jeu a bien été développé pour Wii avant tout, avec un portage rapide et non optimisé pour Wii U dans une deuxième phase. On pourra aussi regretter que les sous-titres ne soient pas bien synchronisés avec les cinématiques.

Malheureusement, le registre des doléances ne s’arrête pas à l’aspect visuel. Il y a aussi le gameplay dont il faut parler.

On retrouve l’influence incontestable de Yuji Naka, un des créateurs de Sonic the Hedgehog…

Rodea peut sauter (touche A) et frapper (touche B), tandis qu’on le déplace au joystick gauche.

Un second appui sur la touche A fait apparaitre le réticule de visée. On est en mode vol et il permet de choisir un cap vers lequel se diriger. Ajoutons à cela que des items peuvent procurer d’autres capacités au robot. Quant à la touche Y, elle permet de faire un piqué en vol ou bien de monter verticalement.

Sur le papier, tout semble donc bien huilé pour offrir un gameplay taillé sur mesure à l’univers aérien du jeu.

Mais, dans la pratique, les choses sont bien plus compliquées. La prise en main n’étant pas franchement intuitive ; il faut un long temps d’adaptation avant de maitriser le petit robot. Beaucoup de joueurs pourront donc abandoner avant de maitriser ce gameplay plutôt atypique.

Rodea_The_Sky_Soldier_4ugeek_e

Il faut dire que le réticule est plutôt capricieux et de ce fait délicat à appréhender. La faute à une caméra qui a tendance à nous faire perdre la tête et les nerfs. Il faut aussi ajouter à cela le fait que le temps de vol est compté. Ce temps diminue d’autant plus rapidement que Rodea prend part à des affrontements aériens.

La physique des chocs est aussi déroutante.

Il faut donc prendre son mal en patience avant d’arriver à maitriser le gameplay du jeu.

Le jeu en vaut la chandelle, si l’on peut dire, car l’univers de Rodea The Sky Soldier est vaste et très fouillé.

On peut certes parcourir les 25 chapitres du jeu en ligne droite. Mais, l’attrait de Rodea The Sky Soldier réside surtout dans la récupération des pièces sur les machines affrontées pour les mettre entre les mains d’Ion, bricoleuse de génie. Elle va ainsi modifier Rodea et son équipement. Les améliorations obtenues augmentent alors les capacités de Rodea.

Un mot sur le GamePad qui est ici sous-exploité, même s’il est possible de jouer au jeu sur son écran , TV éteinte.

Rodea_The_Sky_Soldier_4ugeek_d

Notre verdict

Après un si long temps de développement, on peut toujours craindre sur le résultat final. Rodea The Sky Soldier ne pourra ainsi pas prétendre au titre de jeu de l’année. Il devrait toutefois satisfaire de nombreux possesseurs de Wii U en mal d’originalités. L’univers du jeu est enchanteur. Mais, il faudra réussir à dompter la bête pour en tirer la quintessence. En effet, son gampelay relève souvent du rodéo et il faudra être bien rodé pour entrer dans le vif du sujet. Un joueur averti en vaut deux.

2 comments to Test : Rodea The Sky Soldier [Wii U]

  • DandyWahrol  says:

    Sans déconner
    tout ça pour ça… plouf

  • BadBeuille  says:

    vraiment déçu qu’on en en arrive au point où la version Wii est supérieure à celle de la wii U

Leave a reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>