Please return following links to the footer:
Designed by SMThemes.com, thanks to: Free WordPress themes, Thrombo and Theme.Today
Thank you for visiting 4ugeek.com
4UGEEK.COM
Geek Power
Test : The Silver Case sur PS4
The-Silver-Case_PS4_c

Test : The Silver Case sur PS4

Si vous le nom de Suda51 n’est pas sans vous laisser indifférent et que vous êtes un aficionados des jeux de type visual novel, sachez que le cultissime titre « The Silver Case » débarque en mouture remasterisée. Que peut-on attendre d’un titre vieux de 17 ans ? Réponse dans notre test complet de « The Silver Case ».

En octobre dernier, Suda51, connu à l’origine sous le nom de Goichi Suda, avait lancé la version remasterisée pour PC de The Silver Case (à destination des plateformes Steam, Humble Store et GOG.com).

Le voici désormais porté sur PS4.

The-Silver-Case_PS4_a

Développé par le studio Grasshopper Manufacture de Suda51, The Silver Case propose de traquer un très mystérieux tueur en série en incarnant un détective privé puis un écrivain qui suit l’affaire de près.

On est en présence d’un jeu sorti à l’origine sur PlayStation 1 en 1999.

Mais, le simple nom de Suda51 laisse toujours augurer du meilleurs. Le studio est en effet à l’origine de titres singuliers tels que No More Heroes, Lollipop Chainsaw et récemment Let it Die.

The Silver Case est un visual novel avec des énigmes à résoudre.

Il y a en conséquence peu de phases de gameplay, celles-ci laissant place à la narration qui est au coeur de ce jeu.

Dans The Silver Case, comme sur un écran de PC, les fenêtres se superposent les unes sur les autres. Elles correspondent à différents niveaux d’informations avec une fenêtre dédiée au dialogue, celle pour les personnages en présence sur la scène…

On trouve également des séquences animées, des vidéos tournées avec des acteurs et des illustrations de Takashi Miyamoto.

The Silver Case est avant tout une histoire, celle du tueur en série Kamui dont la particularité est d’entraîner les autres humains à tuer à leur tour.

Le jeu est scindé en deux parties bien distinctes qui correspondent à deux points de vue différents.

Il y a tout l’enquêteur qui n’hésite pas à aller sur le terrain avec ces coéquipiers. Dans cette première partie découpée en 6 chapitres. Cette dose d’interactivité ajoute à l’aspect lecture. Car, vous l’aurez compris, il y a énormément de texte à lire.

Le second volet vous permet d’incarner un écrivain qui enquête sur The Silver Case. Dans celle-ci, il n’y a aucun élément de gameplay. Il faudra donc s’accrocher, d’autant plus que tous les textes ne sont pas systématiquement pertinents dans l’avancée de l’enquête.

A noter que les textes sont exclusivement proposés en anglais et en japonais et qu’il n’y a pas de voix.

Tout cela pourrait donc être de nature à refroidir les joueurs d’aujourd’hui peu friands de jeux vintage.

Notre verdict

Mais, The Silver Case, c’est avant tout une ambiance très singulière, même s’il faut reconnaître que le jeu a vieilli sur plusieurs aspects. Il y a de quoi plonger à bras le corps dans cette atmosphère avec comme toile de fond une société dystopique.
Reste toutefois que, lors de ce test, plusieurs bugs (notamment concernant la sauvegarde de sa partie) ont émaillé le plaisir d’y jouer. Mais, Suda51 serait à pied d’oeuvre pour rectifier le tir avec un patch prévu pour la mouture PS4 du jeu.

2 comments to Test : The Silver Case sur PS4

  • DandyWahrol  says:

    Très intéressant mais dommage qu’il n’ait pas ajouté plus de modernité pour dépoussiérer ce jeu.

  • PatIbulère  says:

    @DandyWahrol : je ne suis pas d’accord. Une grande partie de l’intérêt de ce jeu repose sur son aspect vieillot. En le modernisant, il aurait perdu tout son cachet.

Leave a reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>