Please return following links to the footer:
Designed by SMThemes.com, thanks to: Free WordPress themes, Thrombo and Theme.Today
Thank you for visiting 4ugeek.com
4UGEEK.COM
Geek Power
Test : Until Dawn, horreur et trouillomètre à zéro [PS4]
Until_Dawn_4ugeek_b

Test : Until Dawn, horreur et trouillomètre à zéro [PS4]

Until Dawn est la dernière exclusivité, avec Tearaway Unfolded, de la PlayStation 4. Reprenant les codes des slasher movies, le jeu vous embarque dans son histoire flippante mâtinée de décisions qui auront des répercussions sur la survie des protagonistes. Faut-il aller flipper du côté des monts enneigés de Blackwood Pines ? Réponse dans notre test complet de Until Dawn.

Until Dawn avait été annoncé en 2012 à l’occasion du salon Gamescon et devait sortir à l’origine sur PS3, exploitant au passage le PlayStation Move. Le développement a été chaotique et la PS4 est sortie entre temps. Les développeurs de Supermassive Games ont alors décidé de revoir leur copie pour exploiter les capacités de la PlayStation 4.

Until Dawn est sur les étals depuis fin août 2015. Il ne s’agit pas d’un survival horror de plus mais d’un titre qui dispose de ses propres spécificités.

Le jeu débute sur un prologue, histoire de planter le décor et l’ambiance. Des amis sont réunis dans un chalet isolé en plein coeur de la montagne canadienne. Difficile d’accès, le chalet est entouré d’une épaisse forêt de sapins et d’un sanatorium abandonné. Il y a aussi toutes ses légendes héritées de la culture indienne qui finissent de jeter le trouble sur l’endroit. Des allures de The Shining donc. Mais la comparaison s’arrête puisque le jeu reprend parfaitement les codes propres aux slashers movies, comme nous le verrons. Fans de Scream, de La Cabane dans les Bois ou encore des plus classiques Halloween ou Vendredi 13, vous serez en territoire connu.

Until_Dawn_4ugeek_c

Dans ce chalet isolé, des amis ont la mauvaise idée de faire une blague à Hannah Washington. Effrayée, elle s’enfuie dans la forêt enneigée, rapidement talonnée par sa soeur jumelle Beth. On ne les retrouvera jamais.

Alors qu’une année s’est écoulée, les convives présents lors de cette terrible nuit se rassemblent dans le chalet, sous la houlette du frère des soeurs jumelles, afin de commémorer leur tragique disparition. Mais, bien entendu, rien ne se passe comme prévu. On ne tarde pas à découvrir qu’un psychopathe rode dans les parages.

Le jeu est découpé en 10 actes, avec au début de chacun d’entre eux un rappel des événements précédents.

Si Until Dawn jette les bases d’un classique slasher movie, il ne fait que s’approprier les codes du genre pour proposer un gameplay singulier. Singulier mais déjà vu du côté notamment de Quantic Dream avec des Heavy Rain ou Beyond Two Souls.

Mais, Supermassive Games décline cette aventure dont vous êtes le héros à sa manière.

Vous l’avez compris, Until Dawn est articulé autour des choix que vous ferez au fil de l’aventure. La moindre décision peut avoir un impact très important, avec comme enjeu la survie des protagonistes. Le fameux effet papillon a largement été mis en avant dans la communication pour expliquer l’importance du moindre choix. Et cela fonctionne effectivement. On stresse fissa dès qu’un choix banal se présente, comme si on était réellement sur place, jouant notre survie et celle de nos amis.

Until_Dawn_4ugeek_d

L’objectif d’Until Dawn est de terminer l’aventure avec le plus de survivants. C’est loin d’être trivial.

Pour couronner le tout, des QTE viennent pimenter le déroulement du jeu, histoire d’apporter une dose d’action. Il faudra donc aussi faire preuve de dextérité pour survivre.

Des indications sont disséminées dans le jeu et apparaitront sous forme de visions. Il y a aussi des objets à récupérer dans les différents décors.

Le jeu se boucle en un peu plus de 10 heures mais bénéficie d’une réelle replay value dans la mesure où on pourra essayer d’opter pour d’autres choix, histoire de sauver tel ou tel personnage par exemple. Il s’agira également de récupérer tous les items.

Until_Dawn_4ugeek_f

Si le scénario n’est pas d’une originalité folle, il est d’une efficacité totale. Mais, c’est aussi probablement parce que la direction artistique est de très haute volée. Les angles de caméra fixes vous donneront cette impression oppressante et angoissante d’être épiée (à la manière de certains plans d’Evil Dead). La modélisation des visages est incroyable, tout comme les jeux de lumière. Bref, la qualité graphique et la mise en scène sont suffisamment incroyables pour garantir l’immersion totale dans cette aventure.

Le jeu est également entrecoupé de cinématique somptueuses portées par des acteurs tels que Peter Stormare et Hayden Panetierre.

Globalement, on en prend plein les mirettes.

Ajoutez à cela que le DualShock 4 est parfaitement exploité : du pavé tactile au gyroscope en passant par la LED du contrôleur. Si vous disposez de la caméra, vous pouvez également l’utiliser pour qu’elle enregistre vos plus mémorables jump scares (sursauts de peur) lors des scènes les plus flippantes. Les morts plutôt atroces ne devraient d’ailleurs pas vous laisser de marbre (âmes sensibles s’abstenir). Au fil du jeu, on débloquera aussi des vidéos bonus dévoilant les coulisses du jeu.

Notre verdict

Until Dawn est une excellente surprise en cette rentrée 2015. Le jeu édité par Sony Computer Entertainment s’impose comme une nouvelle référence du jeu interactif et du survival horror, tout simplement. On aurait aimé qu’il soit un peu plus long (entre 10 et 11 heures permettent de le boucler). Mais, la replay value permet d’y replonger pour prolonger l’angoisse. La PS4 hérite à nouveau d’une exclusivité qui, de surcroît, exploite parfaitement ses capacités. Fans de slasher movies, foncez sans hésiter. Un conseil : jouez-y au casque le soir, lumières éteintes (sauf si vous êtes cardiaque).

2 comments to Test : Until Dawn, horreur et trouillomètre à zéro [PS4]

  • Boulapif  says:

    Le jeu est génial et je ne regrette pas d’avoir une PS4. :)

  • DandyWahrol  says:

    J’adhère aussi complètement à ce type de jeu, tout comme aux jeux de Quantic Dreams. Mais il ne plaira pas aux fans de hardware gamins.

Leave a reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>